L’entretien de votre piscine : le guide complet

L'entretien de votre piscine : le guide complet

Sommaire

En tant qu’affilié d’Amazon, nous pouvons gagner une commission sur les achats éligibles - Mise à jour le 2024-04-14

Pour profiter pleinement de votre piscine, il est essentiel de la maintenir en parfait état. Du nettoyage du bassin à la filtration, en passant par la désinfection, l’analyse de l’eau et le réglage de son équilibre chimique, chaque aspect de l’entretien est crucial pour assurer une eau cristalline et une baignade agréable.

Découvrez comment élaborer un plan d’entretien clair et personnalisé, étalé sur une base quotidienne, semestrielle, voire annuelle, en fonction des besoins spécifiques de votre piscine. Nous vous fournirons une liste complète des tâches essentielles à accomplir pour maintenir votre piscine dans un état optimal tout au long de l’année.

Toutefois, avant de vous lancer dans les opérations de maintenance, prenez le temps de connaître en profondeur votre piscine et ses caractéristiques spécifiques. Comprendre le fonctionnement des principaux composants de votre piscine sera la première étape cruciale vers un entretien réussi. Cette connaissance vous permettra d’effectuer les tâches avec assurance, vous faisant économiser temps et argent pour que vous puissiez vous concentrer davantage sur le plaisir et le bonheur qu’apporte une piscine bien entretenue.

Que vous soyez un nouveau propriétaire de piscine ou un habitué en quête de perfectionnement, ce guide complet sur l’entretien des piscines vous apportera des conseils pratiques et des astuces pour garder votre piscine dans un état impeccable. Alors, plongez-vous dans cet article pour découvrir comment prendre soin de votre oasis de détente et profiter pleinement des plaisirs estivaux sans soucis !

Comment entamer l’entretien et la maintenance de sa piscine

En maintenance ou entretien , il est primordial de connaître le fonctionnement des principaux composants de la piscine:  appareils, équipements et autre matériel essentiel entrant dans les opérations de filtration, de tests, d’analyses , des différents nettoyages sans que soit négligée l’importance du dosage des produits intervenants. En optimisant l’emploi de cet ensemble conformément aux spécificités de notre piscine, nous garantissons le meilleur des rendements assurant les meilleures conditions d’hygiène pour un bain dans une eau propre et saine.   

Fonctionnement d’une piscine

Sauf opération de vidange ou d’évacuation d’eau vers l’égout, la piscine normalement fonctionne en circuit fermé : l’eau du bassin est aspirée par la bouche du skimmer, en circulant elle traverse des filtres  pour se purifier et retourne par refoulement vers le bassin.

Dans l’autre cas, ou en circuit ouvert, elle est dirigée vers l’égout dans une opération de vidange partielle ou intégrale quand l’équilibre chimique de cette eau est rompu, comme lors d’une sur-stabilisation par cumul de produits non dégradables dans le bassin.

Les principaux composants d’une piscine et leurs rôles ?

Toute piscine est composée principalement d’un bassin, une partie technique et une canalisation.

1. Le bassin

les bassins sont de différentes formes et construits de différents matériaux , ils sont par excellence le lieu destiné à la baignade. L’eau de la piscine ne doit jamais stagner car elle deviendra un hôte privilégié de bactéries, d’algues, de moisissures, et de saletés dangereuses pour le baigneur. Elle doit constamment circuler à travers les filtres pour se purifier et garder son éclat et sa salubrité grâce à son équilibre chimique. Voici les principaux équipements constituants le bassin :

Le liner de piscine

Le liner est une membrane souple et étanche, généralement fabriquée en PVC (chlorure de polyvinyle) ou en matériaux similaires, conçue pour recouvrir l’intérieur d’une piscine. Il est utilisé comme revêtement intérieur pour créer une barrière étanche entre l’eau de la piscine et la structure en béton ou en acier. Les liners sont disponibles dans une variété de couleurs, de motifs et d’épaisseurs pour s’adapter aux préférences esthétiques et aux besoins spécifiques des propriétaires de piscine.

Les skimmers ou collecteurs

Ils sont encastrés sur le bord supérieur de la piscine , et dont la bouche aspire l’eau en surface empêchant les saletés de tomber au fond. Le skimmer est muni d’un clapet empêchant l’eau contenant des impuretés de retourner dans le bassin lorsque la pompe est éteinte. Cette eau  aspirée, dans un premier temps, va dans le panier contenu dans le skimmer. Le panier est lui-même doté du préfiltre ou d’une chaussette qui agit comme un premier filtre . Dans le préfiltre, on peut aussi déposer des produits entrant dans la désinfection ou dans la chimie de l’eau, et qui agiront en ayant été dissous dans l’eau circulant à travers le skimmer. Le panier doit être régulièrement nettoyé, et il en va de même pour la chaussette ou le préfiltre qui doivent être nettoyés de la crasse ou carrément remplacés.

La bonde de fond

se trouve au fond du bassin. Elle aspire l’eau depuis le fond pour permettre un bon brassage et une bonne circulation dans l’ensemble du bassin. La bonde de fond permet aussi de vider le bassin quand cela est nécessaire.

Les  buses de refoulement et la prise du balai

Insérées dans la paroi opposée au skimmer, les buses de refoulement réinjectent et brassent l’eau filtrée dans le bassin. La prise du balai se trouve sur la ligne du bassin.

2. La partie technique

Regroupée dans un local technique, elle est constituée d’ appareils et équipements suivants:

Le local technique

Le local technique est une pièce ou un espace spécialement conçu pour abriter les équipements et les systèmes nécessaires au bon fonctionnement de la piscine. Il est généralement situé à proximité du bassin, soit enterré, soit construit comme une petite annexe adjacente à la piscine. Le local technique peut varier en taille et en configuration en fonction de la taille et de la complexité de la piscine, ainsi que des équipements nécessaires.

La pompe

Munie d’un préfiltre servant à capter les gros débris telles les feuilles d’arbre . L’eau y entre depuis le collecteur et en sort en direction du filtre contrôlé par une vanne multivoies disposant de plusieurs interfaces pour diriger l’eau vers le filtre qui va retenir les agglomérats de particules puis la refouler vers le bassin par les buses de refoulement. Ajustée sur une autre position, cette même vanne peut diriger directement l’eau vers l’égout lors d’opération de vidange sans avoir à passer par le filtre grâce à la vanne multivoies.

La manipulation de la vanne multivoies permet la modification du flux de l’eau :

  • En position normale : cela permet la filtration, l’eau traverse le filtre et repart vers le bassin via les buses de refoulement.
  • En mode lavage du filtre ou vidange : l’eau va vers l’égout.
  • D’autres équipements si nécessaires tel l’électrolyseur au sel peuvent être branchés sur le circuit de la pompe.

3. La canalisation

La canalisation d’une piscine joue un rôle crucial dans le bon fonctionnement de l’ensemble du système de circulation de l’eau. C’est un réseau de tuyaux et de conduits conçu pour permettre à l’eau de circuler entre la piscine, la pompe, le filtre, le système de chauffage et les buses de retour.

L’entretien et la maintenance de la piscine

L’entretien commence par un examen ou une observation à l’œil nu : présence de gros déchets en surface, changement de couleur ou d’aspect de l’eau,…ou tout autre anomalie.

La pompe et les différents équipements doivent être performants afin d’optimiser leurs rendements.

En haute saison,  au quotidien on effectue un ramassage avec épuisette, aspirateur ou robot des feuilles et gros débris flottant en surface, nettoyer la ligne d’eau, le bord et les parois des dépôts formés ou autres saletés.

1. Le nettoyage

  • Nettoyer le fond de la piscine aussi souvent que nécessaire. Les nettoyages se font avec l’équipement et les produits estimés conformes.
  • Le panier et le filtre du skimmer doivent être régulièrement contrôlés et vidés si nécessaire.
  • L’entretien des bords et de l’espace autour de la piscine est indispensable.
  • Installer la couverture ou une bâche d’été pour prévenir la pollution de la piscine contre les vents forts transportant les déchets et l’augmentation du volume d’eau par les pluies entrainant la dégradation de la qualité de l’eau.

Comment bien nettoyer sa piscine ? 

2. La filtration et la circulation de l’eau

L’eau doit être bien filtrée pour demeurer propre. La pompe fait circuler l’eau et l’envoie vers le filtre pour en éliminer les impuretés avant d’être réinjectée à nouveau dans le bassin. Dans une piscine la qualité de l’eau dépend à 80% de l’efficacité du système de filtration. Le système particulièrement en saison estivale doit fonctionner continuellement de 8 à 12heures par jour. L’entretien de ce système est primordial pour éviter la dégradation de la qualité de l’eau. L’eau doit être à la bonne hauteur, en face de la  bouche du skimmer pour qu’elle soit aspirée efficacement. Si fuite ou évaporation par hautes chaleurs le niveau baisse et la bouche du skimmer aspire l’air qui peut causer des dommages à la pompe. A l’inverse, en cas de forte pluie le volume augmente et les impuretés flottent bien au-dessus de la bouche et les impuretés s’évacuent mal par le skimmer.

Comment bien choisir un système de filtration ?

3. Le traitement de l’eau

La filtration seule reste insuffisante, d’où la nécessité d’un traitement d’eau adapté afin qu’elle soit propre et désinfectée exempte de bactéries, d’algues et autres souillures. Comme désinfectant le chlore est le plus utilisé. Le brome est aussi utilisé et peut agir efficacement même à un PH élevé. On peut aussi recourir à un traitement de choc si nécessaire.

4. L’analyse et le réglage des paramètres chimiques de l’eau

Le pH de l’eau

L’analyse de l’eau doit être régulièrement effectuée et bien interprétée. Un pH bien régulé (entre 7,2 et 7,4) assure une efficacité maximale des produits de traitement et vous évitera bien des problèmes d’équilibre chimique de l’eau. Le taux de pH est mesuré à l’aide d’un pH mètre ou des bandelettes colorimétriques.

Le taux de chlore ou autre désinfectant

Contrôlez régulièrement le taux de chlore dans votre bassin (entre 1 et 3ppm). Si autre désinfectant est utilisé tel le brome, contrôler le niveau de sa concentration.

L’alcalinité totale

En plus du pH et du chlore, il est important de surveiller d’autres paramètres pour maintenir l’équilibre chimique de votre piscine. L’alcalinité totale, souvent désignée sous le terme de TAC, joue un rôle essentiel dans la stabilité du pH. Un TAC correctement équilibré (idéalement entre 80 et 120 ppm) aide à prévenir les variations excessives du pH et assure une efficacité maximale des produits de traitement.

Le TH ou la dureté de l’eau

Un autre facteur important à prendre en compte. L’indice TH (Taux d’Hydrogène) est utilisé pour évaluer la dureté de l’eau, en d’autres termes sa concentration en minéraux tels que le calcium et le magnésium.

Un TH entre 150 et 300 ppm contribue à protéger les équipements de la piscine contre le dépôt de calcaire, tout en évitant que l’eau ne devienne trop corrosive ou agressive pour la piscine et ses utilisateurs.

Le taux de stabilisant ou CYA

Pour les piscines traitées au chlore ou au sel, l’emploi d’un stabilisant comme l’acide cyanurique est parfois nécessaire pour prolonger l’action du chlore. Or l’acide cyanurique n’étant pas biodégradable, il est essentiel de surveiller son niveau, on parle dans ce cas du taux de CYA qui doit être maintenu entre 30 et 50ppm. Un taux de CYA trop élevé risquerait de saturer l’eau du bassin ce qui aura des conséquences grave sur tout l’équilibre chimique de votre piscine.

Comment faire baisser le taux de CYA dans votre piscine ?

Le niveau de sel

Dans le cas d’une piscine équipée d’un électrolyseur au sel, il est nécessaire d’ajouter la quantité de sel adéquate dans le bassin. Le niveau de sel doit être maintenu dans la plage recommandée par le fabricant du système de génération de chlore afin de maximiser la production du chlore.

En combinant une surveillance régulière de ces paramètres essentiels avec l’emploi de produits de traitement de qualité et un dosage correct, vous pouvez maintenir un équilibre chimique optimal dans votre piscine. N’hésitez pas à utiliser des kits d’analyse complets ou des testeurs électroniques pour effectuer ces mesures avec précision, vous permettant ainsi de prendre rapidement les mesures nécessaires. Ceci va contribuer à vous épargner les problèmes de déséquilibre chimique de l’eau et bien d’autres ennuis. Enfin, éviter autant que possible les produits provoquant des violentes réactions pouvant dégrader l’eau,  détériorer le matériel et le revêtement du bassin.

L’entretien régulier d’un piscine

L’entretien quotidien en haute saison

La règle est d’anticiper afin de réduire au maximum les désagréments et réaliser des économies.

  • Examen visuel de toute anomalie ( aspect de l’eau, présence de souillures, de corps étrangers )
  • Ramassage à l’aide d’une épuisette des grosses particules et des gros corps flottant en surface.
  • Au besoin nettoyer la ligne d’eau, brosser le fond, les parois, les recoins avec un balai ou passer l’aspirateur ou le robot.
  • Maintenir en permanence l’équilibre de l’eau par des tests de routine. Cela suppose de bien interpréter les résultats des analyses et agir en conséquence selon les différentes valeurs fournies par les tests du PH, de la concentration du désinfectant utilisé, du stabilisant etc…
  • Contrôle de la pompe et autres appareils.
  • Bien gérer le temps de la filtration: de 8 à 12heures quotidiennement en contrôlant le bon fonctionnement du système de filtration y compris l’état des filtres .
  • Inventaire des produits et du matériel d’entretien.

L’entretien hebdomadaire

  • Brosser toutes les surfaces de la piscine.
  • Brosser toutes les saletés et les faire évacuer vers l’égout.
  • Retirer tous les débris en surface de l’eau.
  • Vider et nettoyer les paniers des skimmers et de la pompe.
  • Vérifier la pression du filtre pour s’assurer si un contre-lavage ou un nettoyage de la cartouche est nécessaire.
  • Chimie de l’eau et ajustement .
  • Contrôle des appareils et de l’équipement d’entretien.

L’entretien annuel

L’hivernage

Dès que la température est en dessous de 15° C, il va falloir penser à l’hivernage de votre piscine pour protéger l’eau du bassin et ses équipements et permettre une mise en route facile au début de la saison estivale. Mieux que ce soit exécuté en s’aidant des conseils de professionnels.

Pendant la période d’hivernage vous pouvez protéger votre piscine à l’aide d’une bâche en ayant préalablement nettoyé son eau pour éviter une prolifération de bactéries ou d’algues.

Pour les piscines hors sol, le contact direct avec l’air , les rayons de soleil et autres aléas du climat, rendent les parois plus fragiles appelant à un contrôle plus assidu.

Pour les piscines enterrées ou creusées il faut installer un abri ou une bâche pour limiter l’apport par le vent de corps extérieurs.

La remise en route

Après une longue période d’inactivité, la remise en route de votre piscine va vous permettre de restaurer son état initial. En effet, pendant les périodes d’hivernage ou d’inactivité prolongée, les débris peuvent s’accumuler dans l’eau, sa qualité chimique peut se dégrader et les équipements de la piscine peuvent nécessiter une vérification minutieuse. La remise en route comprend généralement des étapes telles que le nettoyage de la piscine, le réglage des paramètres chimiques de l’eau, la mise en marche du système de filtration et l’inspection des équipements pour s’assurer qu’ils fonctionnent correctement. En prenant le temps de bien remettre en route votre piscine, vous allez débuter convenablement la saison estivale et avec un minimum d’entretien, vous pouvez profiter de votre piscine sans gros problèmes durant tout l’été.

L’entretien et maintenance des piscines au sel

L’entretien d’une piscine au sel est relativement simple et peut vous offrir une expérience de baignade agréable avec moins de manipulations chimiques. Toutefois, les électrolyseurs au sel nécessitent une attention particulière pour maximiser leur rendement et prolonger leur durée de vie. Les électrodes sont très sensibles à la corrosion et perdent de leur efficacité aux températures inférieures à 15°.

Comment entretenir votre piscine au sel ? 

Conclusion

L’entretien régulier et conforme aux spécificités de votre bassin et le maintien de l’équilibre de votre eau offre la garantie de profiter pleinement et très longtemps de votre piscine. S’astreindre à la discipline d’effectuer les contrôles et les opérations recommandés à temps, et tout se changera en plaisir et bien-être dans un beau cadre peint au bleu du ciel et au bleu de l’eau.