Taux de CYA (acide cyanurique) trop haut ? voici ce que vous pouvez faire.

baisser le taux de cya acide cyanurique

Sommaire

En tant qu’affilié d’Amazon, nous pouvons gagner une commission sur les achats éligibles - Mise à jour le 2024-05-19

Dans la vie courante, parmi différents emplois, l’acide cyanurique est utilisé dans les piscines comme stabilisant associé au chlore pour permettre à cet élément de résister le plus longtemps aux agressions des rayons du soleil. En effet, ces derniers neutralisent le chlore à l’état brut assez rapidement en le rendant inefficace contre les microorganismes tels les virus, les champignons et les algues qui peuvent proliférer et rendre votre eau de piscine verte et malsaine pour la baignade. L’acide cyanurique participe ainsi la bonne hygiène de l’eau en donnant au chlore le pouvoir rémanent qui lui manque.

L’acide cyanurique est appelé aussi acide isocyanurique ou tout simplement stabilisant de chlore. On y réfère aussi par l’abréviation CYA, qu’on peut rencontrer sur la plupart des tests pour eau de piscine. 

Sa formule chimique est C3N3(OH)3 ou S-triazine-2,4,6-triol. Cette structure chimique fait de cet acide une molécule très stable qui constitue l’obstacle empêchant sa biodégradation et sa décomposition.

Rôle de l’acide cyanurique ou CYA

Essentiel dans la protection du chlore. Dissout séparément dans l’eau ou introduit en pastilles ou en galets associé au chlore, l’acide cyanurique représente la substance active du stabilisant. Cette association forme un composant résistant aux ultraviolets permettant de prolonger la durée de désinfection du chlore. 

L’utilisation de l’acide cyanurique dans une piscine

L’acide cyanurique est utilisé sous différentes formes :

  • En poudre
  • En granulés
  • En comprimés
  • Dans les galets de chlore
  • Ajouté aux chaussettes de floculant

Lié ou non au chlore, l’emploi de l’acide cyanurique, appelé communément CYA, obéit à une règle principale : cet acide n’est pas biodégradable, sa concentration dans l’eau ne doit pas dépasser un seuil critique, au risque de d’annuler l’action désinfectante du chlore, voire même, saturer l’eau avec cet acide.

Quelle concentration pour l’acide cyanurique ?

La structure chimique de l’acide cyanurique lui confère la particularité d’un produit bioaccumulable dont  la concentration dans l’eau de piscine va augmenter au fil de son utilisation, allant jusqu’à atteindre ou dépasser le taux de saturation de 70 ppm (mg/litre). Dans ce cas une intervention urgente sera nécessaire pour limiter les dégâts, au risque de devoir procéder à un renouvellement complet de l’eau du bassin. Donc la vigilance reste de mise.

  • Le taux est idéal d’acide cyanurique (CYA) est entre 20 et 30 ppm ou mg/litre.
  • Il est acceptable jusqu’à 50 ppm. 
  • À partir de 70 mg/ litre, on se dirige droit vers la sur-stabilisation. 

Il est à  rappeler qu’en phase de sur-stabilisation, même à un niveau assez faible, l’action du chlore est bloquée entraînant  les conséquences indésirables citées plus haut, et qui,  selon la gravité, peut nous emmener jusqu’au renouvellement total de l’eau du bassin.

Comment mesurer le taux de CYA

Elles sont effectuées par différents procédés dont les plus utilisés:

  •  les bandelettes test
  •  le photomètre
  •  un kit testeur contenant des comprimés ou des réactifs qui changent de couleur en fonction du taux de l’acide contenu dans l’eau que l’on compare avec les échelles des couleurs fournies par le kit.

Acide cyanurique piscine trop haut, que faire ?

La cause principale d’un niveau de CYA trop haut est l’ajout de chlore stabilisé dans l’eau. En effet, le chlore vendu sur le marché sous les appellations (chlore stabilisé, chlore multifonctions ou encore chlore 5 ou 7 actions) est un chlore auquel on a ajouté du stabilisant, le plus souvent de l’acide cyanurique, or si vous ajoutez 1/2 kg de chlore stabilisé à un bassin de 30 m3, cela est suffisant pour augmenter le taux d’acide cyanurique de plus de 6 ppm (mg/l).

Donc au fur et à mesure que vous ajoutez du chlore stabilisé ou un stabilisant dans votre bassin, le niveau de l’acide cyanurique augmente. Quant au chlore, il va se dégrader avec le temps (évaporation, transformation en chlore combiné, destruction sous effet des rayons du soleil, etc…), ce qui vous amènera à en ajouter encore. On rentre alors dans un cercle vicieux, plus on ajoute du chlore stabilisé pour bien désinfecter sa piscine, plus on augmente le taux de CYA dans l’eau et plus l’efficacité du chlore est réduite : on est en quelque sorte le serpent qui se mord la queue. Que faire donc ?

Bain, la solution la plus intuitive mais aussi la plus efficace consistera tout simplement à arrêter d’ajouter l’acide cyanurique ou même les galets de chlore stabilisé dans le bassin. Pour continuer à désinfecter l’eau, utilisez du chlore non stabilisé comme l’hypochlorite de calcium ou optez pour un traitement sans chlore comme l’oxygène actif (peroxyde d’hydrogène). De cette façon, le niveau d’acide cyanurique va se stabiliser, vous pouvez alors diluer l’eau du bassin en procédant à une vidange partielle, selon le degré de saturation de l’eau, suivie d’un remplissage avec de l’eau fraiche.

Dans la plupart des cas, ce traitement simple sera suffisant pour faire baisser le taux de CYA à un niveau acceptable (50 ppm maximum) et reprendre le traitement habituel au chlore. Mais attention à la sur-stabilisation, peut être que la prochaine fois, une vidange complète du bassin sera l’ultime solution pour retrouver une eau saine.

Quelques mesures préventives à entreprendre

Par intervalles réguliers, de même que  les autres paramètres entrant dans la chimie de l’eau tels le pH ou le taux du chlore, la concentration de l’acide cyanurique doit être mesurée, puis correctement interprétée pour agir en conséquence.

Les taux de concentration doivent aussi être vérifiés:

  • Après dilution par une grosse quantité d’eau de pluie
  • Evaporation de l’eau suite à une grande période de chaleur
  • Renouvellement de l’eau du bassin.

Recommandations et mesures pour ne pas altérer la qualité de l’eau:

  • Contrôler régulièrement la qualité de l’eau et au besoin, renouveler périodiquement une partie de l’eau du bassin (changer chaque année 1/4 du volume d’eau de la piscine est suffisant). 
  • Respecter les mesures préventives pour éviter la saturation de votre piscine en acide cyanurique. 
  • Respecter les dosages d’acide cyanurique préconisés par le fabricant. 
  • Éviter de verser directement dans l’eau l’acide cyanurique ou le stabilisant car à la longue cela cause des dommages telles des fissures au revêtement du sol et des parois. 

Questions fréquentes

Quel est le coût du stabilisant acide cyanurique pour piscine?

A quelques variantes près, les prix sont relativement abordables, néanmoins il convient de se méfier de la qualité. Ainsi, le stabilisant (acide cyanurique) peut coûter entre 15 et 50 euros par kilogramme. Il est également possible d'acheter l'acide cyanurique en vrac, ce qui peut réduire le coût par kilogramme.

Peut-on utiliser le chlore non stabilisé ?

Oui, il est tout à fait possible d'utiliser du chlore non stabilisé (ne contient pas de l'acide cyanurique) pour traiter l'eau d'une piscine. Cependant, le chlore non stabilisé sera moins résistant aux rayons UV du soleil. Cela signifie qu'il va se dégrader plus rapidement, ce qui entraînera une diminution significative de son efficacité. Par conséquent, si votre piscine est constamment exposée au soleil, l'utilisation de chlore stabilisé peut être vivement recommandée, mais si vous avez une piscine intérieure, vous n'aurez probablement pas à utiliser un chlore stabilisé ni d'acide cyanurique pour le stabiliser.

Comment savoir si l’eau de la piscine est saturée?

Voici deux indices qui ne trompent pas d'une saturation de l'eau avec de l'acide cyanurique : Premièrement, un taux CYA dans la piscine dépassant les 60 ppm ou mg/litre (mais attention, prenez plusieurs mesures à différentes périodes de la journée pour en être parfaitement sûr). deuxièmement l'aspect de l’eau commence à changer : elle devient trouble et prend une couleur de plus en plus verte malgré tous les traitements, signe que le taux de stabilisant a atteint le seuil excessif qui entraîne le blocage de l’action désinfectante du chlore contre les microorganismes telles que les algues.