Comment installer la bâche EPDM pour sa piscine naturelle

Comment installer la bâche EPDM

Sommaire

En tant qu’affilié d’Amazon, nous pouvons gagner une commission sur les achats éligibles - Mise à jour le 2024-05-19

Les piscines naturelles, également appelées piscines biologiques, écologiques ou étangs de baignade, sont de plus en plus populaires en raison de leur intégration harmonieuse dans le paysage et de la volonté croissante de se baigner dans une eau naturelle vivante plutôt que dans une eau traitée chimiquement. Pour garantir l’étanchéité de ces piscines, on utilise la bâche EPDM. Cette bâche offre une durée de vie longue et peux résister à des températures élevées et à des mouvements de terrain. Enfin, elle est respectueuse de l’environnement.

Qu’est-ce qu’une bâche EPDM et pourquoi est-elle idéale pour l’étanchéité des piscines naturelles ?

La bâche EPDM, un matériau caoutchouté, est parfaite pour l’étanchéité des piscines naturelles. Elle est robuste, élastique et durable, idéale pour prévenir les fuites.

Sa résistance aux fortes températures est un atout majeur. La bâche EPDM tient face au soleil intense et aux variations climatiques. Elle gère aussi les mouvements de terrain, assurant stabilité et étanchéité, même dans des conditions géologiques complexes.

La flexibilité de l’EPDM convient aux piscines naturelles de toutes formes, même complexes. Elle s’ajuste à différentes configurations, assurant une étanchéité parfaite et une durabilité accrue pour la piscine.

Avantages de la bâche EPDM :

  • Résistance aux températures élevées
  • Tolérance aux mouvements de terrain
  •  Flexibilité pour s’adapter à différentes formes de piscines
  • Longue durée de vie.

Pourquoi choisir une bâche EPDM pour sa piscine naturelle ?

La bâche EPDM est très prisée pour les piscines naturelles grâce à ses atouts. Faite d’éthylène-propylène-diène-monomère, elle est résistante, élastique et dure environ 40 ans. C’est un choix économique pour l’étanchéité des piscines. Elle est aussi écologique, sans produits chimiques nocifs.

Sa grande élasticité permet à la bâche EPDM de s’ajuster à diverses formes de piscines, traditionnelles ou créatives. Idéale pour les piscines naturelles aux formes organiques, elle s’intègre bien dans le paysage. Elle résiste aux hautes températures et aux mouvements de terrain, garantissant ainsi la longévité de la piscine.

Opter pour une bâche EPDM, c’est choisir une étanchéité fiable pour votre piscine naturelle. Sa durabilité assure une utilisation prolongée sans soucis d’infiltrations. De plus, l’EPDM est respectueux de l’environnement, contribuant à la préservation de l’eau et de l’écosystème de la piscine.

La bâche EPDM est le choix idéal pour l’étanchéité des piscines naturelles grâce à sa résistance, son élasticité et sa capacité à s’adapter à différentes formes de piscines. Elle offre une protection durable contre les fuites et garantit la longévité de votre piscine naturelle.

Comment installer la bâche EPDM ?

Étape 1 : préparation du terrain

L’installation d’une bâche EPDM dans une piscine naturelle nécessite une préparation minutieuse du terrain. Tout d’abord, il est essentiel de réaliser un terrassement adéquat en nivelant et en tassant le sol pour assurer une surface plane et stable. Cela permettra à la bâche de s’ajuster correctement et d’assurer une étanchéité optimale.

Étape 2 : installation d’une couche de sable

Ensuite, il faut protéger le sol en installant une couche de sable d’environ 5 à 10 centimètres d’épaisseur. Ce sable servira de remblai et aidera à répartir uniformément la pression exercée sur la bâche. On conseille d’utiliser un géotextile entre le sol et le sable pour éviter toute perforation accidentelle de la bâche.

Étape 3 : pose de la bâche EPDM

Une fois le sol préparé, vous pouvez procéder à l’installation de la bâche EPDM. Commencez par dérouler la bâche sur toute la surface de la piscine, en l’étirant légèrement pour éliminer les plis et les bulles d’air. Veillez à bien protéger les bords de la bâche en utilisant des profilés de protection spécialement conçus à cet effet.

Étape 4 : découpe finale de la vache EPDM

Enfin, une fois la bâche installée, vous pouvez procéder à la découpe finale en prenant soin de laisser un léger surplus de bâche tout autour de la piscine. Ce surplus sera ensuite fixé ou recouvert par les matériaux de finition choisis, tels que des dalles ou du bois.

Étape 5 : vérification de l’étanchéité de la bâche

N’oubliez pas de vérifier l’étanchéité de la bâche en remplissant la piscine d’eau et en observant s’il y a des fuites ou des infiltrations.

N.B: Les travaux d’étanchéité du bassin sont une étape importante lors de la construction de la piscine naturelle. Je vous recommande de faire appel à des professionnels de la construction de piscines naturelles pour une installation correcte et conforme aux normes. Ces experts sauront vous guider dans le choix des matériaux, les techniques de construction appropriées et les étapes nécessaires pour installer votre piscine naturelle de manière sûre et efficace.

Quelle colle utiliser pour la bâche EPDM ?

Pour choisir la colle appropriée pour une bâche EPDM dans une piscine naturelle, plusieurs options sont disponibles, chacune adaptée à des besoins spécifiques :

  1. Bande auto-adhésive butyle : On utilise cette bande pour l’assemblage des bâches EPDM. Il existe des bandes auto-adhésives double face pour la soudure des bâches et des bandes auto-adhésives simple face pour le renforcement des joints ou la réparation des bâches EPDM.
  2. Colle néoprène (colle de contact) : La colle néoprène est idéale pour fixer la bâche EPDM sur divers types de surfaces, comme le béton, le bitume ou le bois. Elle doit être appliquée sur les deux éléments à assembler et laissée sécher.
  3. Colle acrylique : Cette colle est adaptée pour coller l’EPDM sur l’isolant ou le bois. Elle apparaît sous forme liquide ou visqueuse et prend prise lorsqu’une des deux pièces à coller est poreuse. Elle est inflammable et doit être utilisée dans une zone ventilée.
  4. QuickPrime Plus Firestone avec QuickSeam Splice Tape : Le QuickPrime Plus Firestone est un primer qui active la surface de la bâche EPDM. Il est utilisé avant l’application du QuickSeam Splice Tape, une bande adhésive spécifique pour EPDM.
  5. Colle SBR : Cette colle sans toluène est conçue pour coller une membrane EPDM sur des supports tels que le béton, le bois ou le métal. Elle offre une facilité d’application mais peut avoir une résistance différente par rapport à d’autres adhésifs liquides.

Chaque type de colle a des propriétés spécifiques qui la rendent adaptée à différentes applications et types de surfaces. Il est important de choisir la colle en fonction des matériaux à coller et des conditions d’utilisation spécifiques de votre piscine naturelle.

Prix et durée de vie d’une bâche EPDM

Le choix d’une bâche EPDM pour votre piscine naturelle dépendra de différents facteurs, dont le prix et la durée de vie du matériau. Le coût d’une bâche EPDM varie en fonction de son épaisseur, de sa qualité et de ses dimensions. En moyenne, il faut prévoir entre 8 et 15 € par mètre carré pour une bâche EPDM de qualité. Par conséquent, pour une piscine d’environ 80 mètres carrés, le budget moyen serait compris entre 640 et 1200 €.

La bâche EPDM offre une durée de vie assez longue, généralement d’environ 40 ans. Cependant, on recommande de remplacer la bâche au-delà de cette période afin de garantir une étanchéité optimale de la piscine naturelle. La durée de vie de la bâche dépendra également de l’entretien régulier et approprié de la piscine, ainsi que des conditions climatiques et environnementales.

En investissant dans une bâche EPDM pour votre piscine naturelle, vous bénéficiez d’une étanchéité durable et fiable. De plus, la bâche EPDM est respectueuse de l’environnement, car elle ne contient aucun traitement chimique nocif. Elle est également facile à installer grâce à sa grande élasticité, ce qui la rend compatible avec différentes formes de piscines naturelles.

Quelle bâche choisir pour votre bassin: PVC ou EPDM ?

Le choix de la bâche pour votre bassin dépend de plusieurs critères, notamment le matériau et l’usage prévu. Différents types de bâches sont disponibles sur le marché, tels que les bâches en PVC, en EPDM et les bâches composites, ainsi que les bâches géotextiles et gravillonnées. Votre choix dépendra de l’environnement dans lequel se trouve votre bassin, de l’usage prévu et de vos préférences personnelles.

La bâche EPDM est idéale pour les bassins abritant des poissons et pour les environnements aquatiques et végétaux. La bâche en PVC, quant à elle, est moins chère mais nécessite généralement plus d’entretien. Elle peut être une option adaptée pour les bassins de plus petite taille ou pour ceux qui ont un budget limité.

Lorsque vous choisissez votre bâche, il est important de prendre en compte les dimensions de votre bassin afin de vous assurer qu’elle couvrira correctement la totalité de la surface. Une couleur foncée peut également être préférable, car elle contribue à donner une impression de profondeur à votre bassin.

Enfin, l’épaisseur de la bâche dépendra de la taille de votre bassin et de la durabilité que vous recherchez. Une bâche plus épaisse offrira une meilleure résistance aux intempéries et aux mouvements de terrain, mais peut également être plus coûteuse.

Points clés à retenir:

  • La bâche EPDM est un choix populaire pour l’étanchéité des piscines naturelles en raison de sa résistance et de sa durabilité.
  • Elle est fabriquée à partir d’un matériau caoutchouté élastique appelé éthylène-propylène-diène-monomère (EPDM).
  • La bâche EPDM s’adapte à différentes formes de piscines.
  • Elle offre une grande résistance aux températures élevées et aux mouvements de terrain.
  • La bâche EPDM est respectueuse de l’environnement et ne contient aucun traitement chimique nocif.