10 techniques éprouvées pour réduire l’humidité dans votre maison

Comment réduire l'humidité dans votre maison

Sommaire

Quels sont les signes d’une maison humide ?

Quand l’humidité envahit une maison, elle révèle sa présence à travers une série de signes distincts. Il est crucial de les identifier pour assurer à la fois la santé des occupants et la préservation de la structure du bâtiment. Voici dix signes courants qui indiquent la présence d’humidité dans une maison :

  1. Condensation sur les fenêtres et surfaces : Cette condensation résulte de l’air chaud et humide à l’intérieur qui se refroidit au contact des surfaces froides comme les fenêtres, indiquant un excès d’humidité.
  2. Papier peint ou peinture qui se décolle : L’humidité s’infiltre sous ces revêtements, provoquant leur soulèvement ou leur décollement du mur.
  3. Dommages au bois : Le bois absorbe l’humidité, ce qui peut entraîner son gonflement, sa déformation, ou sa pourriture. Des portes qui se bloquent ou des meubles qui se déforment peuvent indiquer ce problème.
  4. Problèmes respiratoires et allergies : Les moisissures et les acariens, qui se développent dans les milieux humides, peuvent aggraver les symptômes d’allergies et de problèmes respiratoires.
  5. Odeur de moisi : Une odeur de renfermé ou de moisi est souvent un signe que l’humidité est présente et que des moisissures peuvent se développer.
  6. Moisissure visible : La présence de taches de moisissure sur les murs, les plafonds ou les coins indique un niveau d’humidité élevé.
  7. Taches d’humidité : Des marques humides ou des taches d’eau sur les murs et les plafonds sont des signes directs d’humidité.
  8. Effritement des matériaux de construction : L’humidité peut causer la dégradation des matériaux comme le plâtre ou le ciment, entraînant leur effritement.
  9. Salpêtre : Dépôts blanchâtres, souvent au bas des murs, indiquant des remontées d’humidité riche en nitrates.
  10. Remontées capillaires : Remontée de l’humidité le long des murs depuis le sol, provoquant des taches d’humidité et de la moisissure en bas des murs.

Quel est le taux d’humidité idéal dans une habitation et comment le mesurer ?

Le taux d’humidité idéal à l’intérieur d’une maison devrait se situer entre 30% et 50%. Si l’humidité est inférieure à 30%, l’air est trop sec, tandis qu’une humidité supérieure à 50% peut favoriser la croissance de bactéries et d’acariens. Pour mesurer ce taux d’humidité, vous pouvez utiliser un hygromètre.

Les prix des hygromètres varient en fonction de leur complexité et précision. Les modèles basiques peuvent coûter environ 10 à 30 euros, tandis que les appareils plus avancés et professionnels peuvent être nettement plus coûteux, allant jusqu’à 100 euros ou plus.

Les causes possibles d’un taux d’humidité élevé

Un taux d’humidité élevé dans votre habitation peut être dû à plusieurs facteurs. Voici quelques causes courantes que vous pourriez rencontrer :

  1. Manque de ventilation : Si la ventilation dans les pièces est insuffisante, en particulier dans les salles de bain et les cuisines, cela peut entraîner une accumulation d’humidité dans votre habitation.
  2. Séchage du linge à l’intérieur : Sécher vos vêtements à l’intérieur peut augmenter considérablement le taux d’humidité dans l’air de votre maison.
  3. Cuisson et bain : La vapeur produite pendant la cuisson et les douches ou bains chauds peut augmenter le taux d’humidité si elle n’est pas correctement évacuée.
  4. Fuites d’eau : Les fuites provenant des toits, des tuyaux ou autour des fenêtres et des portes peuvent introduire une quantité excessive d’humidité dans votre maison.
  5. Remontées capillaires : Si votre maison est plus ancienne ou a une isolation insuffisante contre l’humidité du sol, vous pourriez rencontrer des problèmes d’humidité remontant du sol dans les murs.
  6. Infiltration d’eau de pluie : Une mauvaise étanchéité des fondations, des toits ou des murs extérieurs peut permettre à l’eau de pluie de s’infiltrer dans votre maison.
  7. Appareils produisant de l’humidité : L’utilisation d’appareils comme les humidificateurs peut augmenter le niveau d’humidité s’ils ne sont pas utilisés correctement.
  8. Condensation : L’air chaud et humide peut se condenser en eau lorsqu’il entre en contact avec des surfaces froides, comme les fenêtres, créant ainsi un excès d’humidité.
  9. Chauffage inapproprié : Un chauffage inégal ou insuffisant peut créer des zones froides où l’humidité se condense.
  10. Plantes d’intérieur : Et oui, vos plantes respirent et produisent une quantité non négligeable de vapeur d’eau. Elles peuvent donc ainsi l’humidité de l’air ambiant.
  11. Terrain humide : Enfin, si votre maison est située dans une zone naturellement humide, l’humidité du sol peut influencer l’humidité intérieure de votre maison.

Comment réduire l’humidité dans votre maison

Utiliser un déshumidificateur

Si vous remarquez que l’air chez vous est souvent humide, un déshumidificateur pourrait être une excellente solution. Cet appareil aspire l’air humide, extrait l’excès d’eau, et rejette ensuite de l’air plus sec. Cet équipement est particulièrement utile dans les sous-sols ou les pièces sans fenêtres.

Améliorer la ventilation

Une bonne circulation de l’air est essentielle pour prévenir l’accumulation d’humidité dans votre maison. Ouvrez régulièrement les fenêtres, notamment après des activités générant de la vapeur d’eau comme la cuisson ou la douche. Si la ventilation naturelle n’est pas suffisante, envisagez d’installer un ventilateur d’extraction. Pou une solution plus complète, un système VMI (Ventilation Mécanique par Insufflation) serait idéal.

Utiliser des absorbeurs d’humidité

Pour réduire l’humidité dans les petits espaces comme les les armoires ou les tiroirs de vos meubles, l’utilisation de sachets absorbeurs d’humidité est une solution simple et pratique. Vous pouvez également fabriquer votre propre absorbeur d’humidité maison en utilisant des matériaux comme le riz ou le charbon actif, qui sont également efficaces pour absorber l’humidité. Mettez simplement ces matériaux dans un petit sac en tissu respirant et placez-le dans l’espace concerné.

Vérifier et réparer les fuites

Inspectez régulièrement les zones susceptibles de fuites dans votre habitation, comme les toitures, la plomberie, les fenêtres et les portes. Faites également attention aux remontées d’eau appelées aussi les remontées capillaires. Ces remontées se produisent quand l’humidité du sol monte à travers les murs et les fondations et sont un véritable défi pour les propriétaires. Dans la plupart des cas, l’intervention d’un professionnel serait nécessaire pour diagnostiquer correctement et traiter ce type d’humidité.

Utiliser une hotte de cuisson

L’utilisation d’une hotte de cuisson est un moyen efficace de réduire l’humidité dans votre cuisine. Une hotte avec une cheminée vers l’extérieur est idéale, car elle évacue directement la vapeur et les odeurs à l’extérieur. Si cela n’est pas possible, assurez-vous de changer régulièrement le filtre de votre hotte. À défaut, réduisez les vapeurs engendrées par la cuisson en couvrant vos casseroles et poêles. Cela limite la quantité de vapeur d’eau libérée dans l’air et aide ainsi à maintenir un taux d’humidité plus bas dans votre cuisine.